THE CARTER CENTER
Waging Peace.
Fighting Disease.
Building Hope.
News &smp; Publications

Mission d'Observation des Elections Guinée, Election Présidentielle, 27 Juin 2010


Rapport Preliminaire du Centre Carter


Le Centre Carter Applaudit les Elections Historiques
en Guinée et Recommande Vivement la Poursuite
du Calme dans la Période Post Electorale.


Le 29 Juin 2010

 

Contacts:
John Koogler +224 68 13 80 82
Deborah Hakes +224 67 72 39 90 / +1 404 420 5124

 

Résumé Analytique

Conakry...Les élections du 27 Juin 2010, représentent une ouverture politique importante pour le peuple Guinéen. En Guinée, ces élections étaient les premières où le President sortant ne figurait pas sur le bulletin de vote; un fait qui a permit l'élargissement du champ politique et a donné l'opportunité à tous les secteurs de la société de participer.


En dépit de nombreux vices de forme et de défis logistiques, cette élection, caractérisée par un taux de participation élevé et de grande envergure, est un pas en avant important dans le processus de démocratisation de la Guinée. Malgré le fait qu'elle ait dû faire face au manque d'expérience et aux défis qui accompagnent des infrastructures peu développées, la Commission Nationale Electorale Indépendante a fait preuve de bonne volonté en s'efforçant d'assurer un processus crédible, transparent et pacifique.


Alors que le processus de proclamation des résultats continue, le Centre Carter recommande vivement aux candidats de respecter leur promesse d'une transition de pouvoir pacifique, en utilisant, si nécessaire, les procédures juridiques appropriées pour déposer leurs plaintes. La Commission Nationale Electorale Indépendante et les acteurs juridiques concernés devraient se réengager à assurer un processus transparent depuis la proclamation des résultats jusqu'à la résolution des conflits électoraux, et à traiter toutes les plaintes rapidement et efficacement. De plus, il est crucial que les forces de sécurité, la société civile, les communautés religieuses, les médias, et la communauté internationale réaffirment et poursuivent leur support et leur engagement envers le développement démocratique de la Guinée.


Le mois prochain sera crucial pour affirmer l'engagement de la Guinée envers une gouvernance démocratique. S'il y a besoin d'un deuxième tour, le Centre Carter recommande vivement aux candidats finalistes de poursuivre leur engagement envers un processus pacifique et inclusif, y compris en débattant de leurs différences dans le cadre d'un forum ouvert et accessible à tous les Guinéens.

 

Les conclusions principales provisoires de la mission d'observation du Centre sont les suivantes:

  • Les campagnes électorales étaient fondées sur un message d'unité nationale, les partis politiques ayant adhéré à un code de conduite, et leurs sympathisants  ayant participé,  en grande partie de façon pacifique, aux événements entourant la campagne électorale.
  • Le Centre Carter applaudit l'administration de transition de la Guinée pour son respect de l'accord de Ouagadougou de janvier 2010, y compris du calendrier convenu pour la tenue des élections présidentielles et du principe d'abstention des élus sortants.
  • Ces élections sont les premières organisées par une commission électorale indépendante, la CENI. Le Centre Carter a pris en compte les défis auxquels cette commission a dû faire face, y compris un calendrier électoral serré, un vide juridique, et des infrastructures nationales très peu développées.
  • La confusion au sujet de plusieurs aspects importants des procédures de vote et de dépouillement, le retard dans l'attribution des stations de vote, et la livraison tardive du matériel électoral ont négativement influencé la qualité du vote. La Centre Carter se soucie du fait qu'une prestation inégale de services auprès des électeurs dans différentes régions du pays, ainsi que la confusion au sujet des procédures de vote adéquates le jour des élections, aient le potentiel d'ébranler les principes de l'universalité et de l'égalité du suffrage. A l'occasion d'élections futures, l'établissement, bien avant la tenue des élections, d'un cadre juridique et procédural clair devrait permettre l'amélioration des préparatifs et de la formation.
  • Malgré le fait que la CENI ait introduit plusieurs innovations technologiques complexes et très bien conçues, telles que les cartes d'électeur biométriques et un système de transmission des résultats du suffrage, celles-ci demandaient plus d'attention et de planification dans leur application.
  • Le Centre Carter continuera à observer la fin du dépouillement  des votes et l'annonce des résultats officiels ainsi que toute dispute électorale qui pourrait suivre.

Texte complet (PDF) >


En réponse à une invitation de la CENI, la mission d'observation des élections du Centre Carter est présente en Guinée depuis le 12 mai 2010. La Mission du Centre Carter était dirigée par General Yakubu Gowon, ancien Chef d'Etat du Nigeria, et Dr. John Stremlau, vice-président des programmes pour la paix du Centre Carter. Avant le jour des élections, huit observateurs de long terme venant de cinq pays ont été déployés sur tout le territoire dans le but d'évaluer la préparation du suffrage. Le jour des élections, 30 observateurs venant de 15 pays ont visité 138 stations de vote dans toute la Guinée afin d'observer les processus de vote et de dépouillement et resteront en Guinée pour évaluer le climat post électoral. Le Centre Carter a conduit cette évaluation dans le respect du droit Guinéen et des accords internationaux pour des élections démocratiques.  Les missions d'observation du Center Carter sont conduites conformément à la Déclaration de Principes pour l'Observation Internationale d'Elections.


Plus de détails sont disponibles dans le rapport préliminaire ci-dessous.